Bien-être animal : la Région bruxelloise consulte les citoyens

La Région bruxelloise lance une grande campagne de consultation populaire permettant à tout le monde d’exprimer ses opinions et de faire part de ses attentes en matière de bien-être animal.


Qu’ils s’appellent Max, Simba, Pacha, Bella ou encore Lola. Que ce soient des chiens, des chats ou des NAC (nouveaux animaux de compagnie), les Bruxellois sont de plus en plus nombreux à posséder un animal de compagnie.

Chats et chiens tiennent évidemment le haut du panier puisqu’on en compte respectivement 88.180 et 27.606 enregistrés dans les bases de données DogID et CatID. Mais lapins, hamsters et aussi serpents ou araignées ont de plus en plus la cote auprès des Bruxellois.

Pour assurer le bien-être des animaux et leur protection, il existe une loi datant de…1986. Depuis les connaissances scientifiques ont évolué et les préoccupations des citoyens se sont renforcées.

Donnez votre avis sur le bien-être animal à Bruxelles

Pour récolter l’avis des citoyens, la Région bruxelloise lance une campagne de communication baptisée « Donnez-nous votre voix ! ».

Celle-ci se déroulera principalement en ligne sur le site
www.donneznousvotrevoix.brussels.
 

Pour celles et ceux qui ne sont pas à l’aise avec l’outil numérique des formulaires papiers et des urnes se trouveront dans les maisons communales bruxelloises et leurs antennes.

Les questions posées abordent tous les aspects du bien-être animal. Les citoyens auront l’occasion de répondre à des questions d’ordre très général sur leur perception du bien-être animal mais aussi à d’autres plus pointues qui abordent le commerce d’animaux, l’expérimentation animale ou encore les sanctions à l’encontre des auteurs de maltraitance animale. Enfin, dans la partie « boîte à idées », les citoyens pourront exprimer plus librement leurs attentes et leurs idées.

Les citoyens pourront faire part de leurs idées jusqu’à la fin du mois de septembre 2021. Ensuite, les questionnaires seront dépouillés et analysés . L’objectif est d’adopter ce nouveau code en première lecture au deuxième semestre 2022.

En participant au sondage, les citoyens saisissent une opportunité unique de faire entendre leur voix et ainsi de donner de la voix à ceux qui n’en ont pas !
Imprimer